Accès interdit (art. 18)

Accès interdit (art. 18)
Le signal «Accès interdit» (2.02) indique qu’aucun véhicule n’a le droit de passer mais qu’en revanche le trafic en sens inverse est autorisé. A l’autre bout de la route sera placé le signal «Sens unique» (4.08).

Les signaux «Interdiction générale de circuler dans les deux sens» et «Accès interdit» ne valent pas pour les voitures à bras d’une largeur maximale de 1 m, les voitures d’enfants, les chaises d’invalides, les cycles poussés, ainsi que les cyclomoteurs et les motocycles à deux roues dont le moteur est arrêté et qui sont poussés par leur conducteur.

L’autorité peut admettre des dérogations au signal «Accès interdit» notamment pour les véhicules en trafic de ligne, les cycles et les cyclomoteurs lorsque, compte tenu de la situation locale, aucun risque ou inconvénient supplémentaire n’est à craindre pour les usagers de la route.

Pour indiquer que la circulation à sens unique est autorisée alternativement dans l’une ou l’autre direction, le signal «Accès interdit» sera accompagné d’une plaque complémentaire mentionnant les heures d’accès autorisées, la longueur du tronçon et le temps qu’il faut généralement aux véhicules pour accomplir ce parcours.

Lorsque la circulation à sens unique est autorisée alternativement dans l’une ou l’autre direction (al. 6), le conducteur ne peut s’engager sur la route munie du signal «Accès interdit» que s’il lui est encore possible de parcourir tout le tronçon pendant le temps qui reste à sa disposition; s’il est retardé en cours de route, le conducteur attendra sur place que le trafic soit de nouveau autorisé dans sa direction.
2 / 71